Anatomie d’un scandale

Je vous préviens: mieux vaut prévoir beaucoup de temps devant vous pour lire ce thriller psychologique. Il est terriblement addictif! Je l’ai avalé d’une traite un dimanche pluvieux et m’en suis régalée.

Kate est avocate et défend Olivia, une jeune femme qui accuse de viol son ancien amant, James Whitehouse. Or, celui-ci n’est pas n’importe qui. Sous-secrétaire d’Etat, il est aussi le meilleur ami et confident du Premier ministre. Et Kate a de bonnes raisons de croire James coupable.

Sophie est l’épouse du prévenu et défend bec et ongles son couple et sa famille. LA famille. Mais bien sûr, la vérité n’est pas toujours où l’on croit…

J’ai adoré ce livre, bien écrit, passionnant. Sarah Vaughan n’a pas sa pareille pour alterner présent et flash-backs, jouant habilement des retournements de situation qui éclairent les scènes d’un jour nouveau. Préludes, l’éditeur compare Anatomie d’un scandale au Maître des Illusions de Dona Tartt. Il y a du vrai dans cela, le scandale plongeant ses racines dans la vie universitaire des protagonistes. Un tout bon divertissement en tout cas.

Anatomie d’un scandale, Sarah Vaughan, Préludes