Le Prince à la petite tasse

Emilie Reza.jpeg Reza, un jeune Afghan de 21 ans, a traversé toute l’Europe sous l’essieu d’un camion avant d’arriver en France. Un fois son droit à l’asile et ses papiers obtenus, il trouve refuge à Paris chez Emilie, Fabrice et leurs deux enfants.

Ce livre est le récit de leur adoption mutuelle, de leurs tentatives – difficiles au début – de communication, de la création d’un terrain d’entente autour d’un plat à cuisiner ensemble, d’une partie de foot, ou de cartes avec les enfants.

Reza, selon ses dires, perd tout l’argent qu’il gagne en achetant des tentes et du matériel aux réfugiés qui vivent dans la rue à Paris. « Mais tu ne le perds pas, lui dit Emilie, tu le donnes. »

Et tout ici est une histoire de générosité, d’humanité, de don de soi. Loin, très loin des préoccupations des pays européens qui refusent que l’Aquarius accoste dans ses ports. Il y a de la drôlerie dans ce récit, de l’émotion, et de l’espoir, celui insufflé par des êtres humains aidant un autre être humain.

Le Prince à la petite tasse, Emilie de Turckheim, Calmann-Lévy

Une réflexion sur “Le Prince à la petite tasse

Les commentaires sont fermés.