Je suis Jeanne Hébuterne

Jeanne.jpg Elle est une toute jeune fille, lorsque, élève à l’Académie des Beaux-Arts, elle rencontre Amadeo Modigliani.

Oublié le calme et triste appartement où elle vit avec ses parents et son frère adoré, André. Oublié la bienséance et le confort d’une vie bourgeoise. Modigliani a 15 ans de plus qu’elle? Qu’à cela ne tienne. Elle se lance à corps perdu dans une histoire d’amour passionnée et dans la vie de bohème désargentée de Montparnasse, début 20e siècle.

Au-delà de l’intensité, de l’amour qui brûle ces pages, de leur fin tragique – ils meurent très jeunes – à tous les deux, ce qui m’a frappée dans ce livre, c’est le statut des jeunes filles, alors si ingrat. On devient vite une traînée, si l’on ne suit pas le droit chemin de l’époque, si l’on ne claquemure pas son désir. Point de salut hors d’un bon mariage et des enfants. Jeanne paiera le prix fort pour sa liaison: affamée, diffamée, pauvre, en quasi rupture avec sa famille.

Olivia Elkaïm nous permet ici de découvrir un personnage magnifique auquel elle a su  donner toute sa flamme.

Notez que le livre vient de paraître chez Points, en édition de poche.

Moi, Jeanne Hébuterne, Olivia Elkaim, Stock et Points