Une place à table

Une place à table.jpeg Elisha, 20 ans, est un jeune hassid new-yorkais. Curieux, intelligent, son monde fait de lois et de prières lui devient vite trop étroit. Avec l’accord de son père, il commence des études à l’université et y rencontre Katerina, une non-juive dont il tombe amoureux. Mais quand on est hassid, qui plus est descendant de prestigieuses lignées de rabbins, on ne quitte pas facilement sa communauté…

Joshua Halberstam raconte avec la voix du cœur le dilemme d’Elisha. Il nous fait pénétrer dans le monde souvent méconnu du hassidisme, nous en révèle les beautés, nous en raconte – très bien – les multiples histoires. Il y a beaucoup d’amour et de générosité dans son héros comme dans tous ceux qui l’entourent. Et la figure magnifique du père est inoubliable.

Si le sujet vous intéresse, je ne peux que vous inviter à lire le récit de Shulem Deen sur le même sujet, Celui qui va vers elle ne revient pas, déjà chroniqué sur ce blog.

Une place à table, Joshua Halberstam, L’antilope