Le champ de bataille

38724261.jpg Impossible, quand on a ou a eu un ado à la maison, de résister au livre du journaliste belge, Jérôme Colin. Le portrait que son narrateur fait de son fils Paul, est si fin, si parfaitement décrit que l’on s’identifie immédiatement au père, comme au fils.

Paul ne fait rien à l’école, insulte son père, ne parle que par borborygmes. Il met surtout en péril l’équilibre familial. Le narrateur et Léa, sa femme, ne s’entendent plus, et n’ont pas la même vision de l’éducation. Tout ce petit monde va se trouver bouleversé, par les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles…

On rit, on sourit, on s’émeut, devant ce grand big bang familial. On s’énerve face aux réactions de l’école quand un grand enfant n’entre pas dans le rang. Et on se souvient avec émotion de ces terribles attentats qui ont eu lieu il y a près de deux ans. En un moment Le Champ de bataille m’a beaucoup touchée!

Le champ de bataille, Jérôme Colin, Allary Editions. Livre numérique fourni par netgalley.com