Vus en poches

Voici quelques nouveautés en éditions de poche, lues et aimées au temps de leur parution.

product_9782072761935_195x320

Thomas, ami proche de l’auteur, a toutes les cartes en mains. Il est beau, intelligent, brillant, charmant. Il plaît aux femmes et celles-ci le lui rendent bien. Et pourtant il se sabote. Catherine Cusset met toute sa sensibilité et sa tendresse au service de son personnage qu’elle décrit de façon subtile. Le style est resserré et dynamique.
L’autre qu’on adorait, Catherine Cusset, Folio

Les-furies

Lotto et Mathilde s’aiment d’un amour fou, se marient très vite, et forment pendant de longues années un couple parfait. Quand dans la première partie, Lotto raconte leur histoire avec une naïveté toute masculine, tout semble parfait. Par contre, sous le regard de Mathilde, les faits sont « légèrement » différents. Tout est dans la structure de ce roman fascinant, où les deux parties se répondent, éclairent des faits ou les obscurcissent. Et ce qui gagne finalement ici, c’est l’amour qui donne au livre ses plus belles pages.
Les furies, Lauren Groff, Points

9782253069072-001-T

Côte de l’Or (futur Ghana), 1750. Effia, jeune villageoise, est forcée d’épouser un homme blanc, le gouverneur du fort de Cape Coast Castle. Et c’est dans ce même fort qu’Esi, la soeur dont elle ignore l’existence est détenue. Elle partira bientôt en Amérique pour travailler comme esclave dans les champs de coton. En racontant la vie de leurs descendants sur sept générations, en Afrique et en Amérique, l’auteur parcourt 300 ans d’histoire. Un premier roman très abouti.
No Home, Yaa Gyasi, Le Livre de Poche

005218264

Toute sa vie, Romain Gary a porté des masques et joué avec la réalité, notamment concernant son père. L’écrivain est en fait issu des amours conjugales d’Arieh Kacew, fourreur de Vilnius et de Mina, modiste. Nous sommes en 1925 et Romain a dix ans. L’auteur lui fait vivre vngt-quatre heures décisives, le jour où son père adoré quittera définitivement sa mère… Laurent Seksik complète, avec toute la subtilité qu’on lui connaît ce que les biographies officielles ne disent pas.
Laurent Seksik, Romain Gary s’en va-t-en guerre, J’ai lu

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Une réflexion sur « Vus en poches »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s