Une chanson, puis un roman!

cali-seuls-les-enfants-savent-aimerBruno a six ans quand sa maman meurt d’une vilaine maladie. Son père et sa maison sont gris de chagrin. Pour fuir cette atmosphère, Bruno passe beaucoup de temps chez son pépé et sa mémé, tombe amoureux de la petite Carole, se lie d’amitié (passionnée) avec Alex. Partout, il tente d’arracher des petits bouts de bonheur…

Cali – oui oui, le chanteur-auteur-compositeur – a écrit un roman en partie autobiographie. Le petit garçon en couverture, c’est lui à 6 ans. Mais il a réussi à faire de l’épisode tragique de son enfance un roman très émouvant et très tendre. On a envie de serrer contre sa poitrine son petit héros, son double. C’est Bruno qui raconte dans une lettre à sa maman ce qui lui arrive, les épisodes qu’il vit avec la vivacité et l’intensité de son âge. Et si jamais vous avez été en colonie et avez détesté ça, vous vous retrouverez sans peine dans les pages qui  consacrées au sujet.

L’écriture? Elle est belle, fluide, elle coule de source. Et le titre de la chanson Seuls les enfants savent aimer devient celui d’un très joli roman.

PS : j’interviewerai Cali à la Librairie Filigranes à Bruxelles le 20 janvier à 11 h 30. Venez nombreux !

Seuls les enfants savent aimer, Cali, Le Cherche-Midi

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s