Rivière et mystères

51o++3ZcXvL._SX195_Décidément, l’eau, effrayante, mystérieuse, inspire les écrivains.  Après Summer et Par le vent pleuré, voici Au fond de l’eau paru il y a quelques mois déjà.

Dans un petit village d’Angleterre, une rivière domine le paysage mais aussi les pensées de ses habitants. Lorsque Katie, une jeune fille rayonnante de quinze ans à peine, y est retrouvée morte, la vie de tous est bouleversée. Celle de Nell plus encore, qui enquête depuis des années sur les légendes ou histoires vraies des ‘femmes à problèmes’ qui s’y seraient suicidées en se jetant du haut de la falaise ou qu’on y aurait déposées pour les faire disparaître. Aurait-elle influencé Katie? Quelques jours plus tard, le corps de Nell est, lui aussi, retiré des eaux…

Au fond de l’eau est un polar psychologique fin et bien ficelé. Il a même réussi à me faire peur. Une dizaine de personnages racontent les faits tour à tour, donnant par la même une facette ou leur version de l’histoire. Les chapitres sont très courts, ça se lit vite et bien, les surprises sont nombreuses. J’ai passé un bon moment mais je l’ai trouvé moins fort que La célèbre Fille du train du même auteur, et ça c’est un peu dommage.

Paula Hawkins, Au fond de l’eau, Sonatine

Lire un extrait

Une interview de l’auteur

 

 

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s