Mon Goncourt à moi

CVT_Lordre-du-jour_8835

  • Et celui de tout le monde depuis 13 h!

Eric Vuillard écrit comme on filme. Au plus près des visages, dont on devine l’émotion, les coups de chaud, la sueur. En quelques scènes bien campées, il nous montre les compromissions des plus grands industriels allemands envers le nazisme et leurs profits de guerre, de même que la violence de l’Anschluss – l’annexion de l’Autriche à l’Allemagne – et sa part de ridicule, bien moins connue. Son texte a le même effet que le bruit des balles qui claquent soudainement en nous laissant étourdis. L’Ordre du jour est mon Goncourt à moi, un texte moins romanesque que Bakhita ou L’Art de perdre dans lequel je suis plongée, mais d’une efficacité redoutable.

L’Ordre du jour, Eric Vuillard, Actes Sud