Disparition

9782709659826-001-T.jpegPar un bel après-midi d’été, Summer, une éblouissante jeune fille de 19 ans, disparaît après une baignade dans un lac. Ses parents, son frère, Benjamin sont dévastés. Il a 15 ans et le drame, comme le silence écrasant de ses parents, l’étouffent et le marquent profondément. Vingt-cinq  plus tard, en sentant une odeur de peinture fraîche dans son bureau, Benjamin est pris de crise d’angoisse et plonge dans une profonde dépression. Il n’aura pas d’autre choix que de reconstituer ce qui s’est vraiment passé…

Ce roman est une petite merveille, un bijou de poésie et d’onirisme incarnés dans le thème de l’eau omniprésent, des poissons nageant dans les lacs de Genève et les piscines ainsi que dans un mystérieux aquarium, image à la fois, du bonheur parfait et du malheur extrême. Le personnage de Benjamin, perpétuellement mal à l’aise, en inadéquation  constante avec le monde rappellera à tous de douloureux souvenirs d’adolescence. Quant aux parents, ils incarnent la bourgeoisie dans ce qu’elle a de pire, réfugiée dans les mondanités et les conventions, parfaitement insensibles et capables du pire. Cela fait quelques jours que j’ai terminé Summer, et cette histoire, cette écriture, ne cessent de me hanter.

Summer, Monica Sabolo, JC Lattès