Lettres à Anne

BLA_Mitterrand_Lettres_CV.indd On peut aimer ou pas François Mitterrand, sa politique, sa personnalité complexe, ses mensonges et son mystère. Mais on ne peut pas lui enlever ses qualités d’écrivain. Et quand on est soi-même amateur de belles lettres et romantique, on ne peut qu’admirer les lettres qu’il a écrites à Anne Pingeot, son amour, la femme de sa vie, sa maîtresse cachée. Je m’y suis plongée avec délices (Je vous l’avoue je n’ai lu que quatre cents des mille deux cents pages que compte le volume), admirant, m’émouvant. On y découvre une autre facette de l’homme public, dépendant du regard et de la présence de la femme aimée. Et on suit également le parcours de l’homme politique, régénéré par l’amour après le scandale de l’Observatoire, et poursuivant la course qui le mènera à la présidence. Ces lettres sont aussi belles qu’intéressantes et c’est bien dommage que l’on n’écrive plus comme cela aujourd’hui.
Fançois Mitterrand, Gallimard

Chanson douce

_chanson_douce____pourquoi_faut_il_absolument_lire_leila_slimani___5213 Que fait-on à Paris lorsqu’on reprend le travail et que l’on ne trouve pas de place en crèche pour ses deux tout petits enfants? On prend une nounou que l’on choisit très soigneusement. Tel est en tout cas le choix de Myriam. Quand Louise arrive dans le trop petit appartement, tout paraît rose: les enfants l’adorent, c’est une fée du logis et elle cuisine divinement bien. Mais on sent très vite que ce beau vernis va craquer. Car Louise va véritablement s’incruster dans le quotidien de la petite famille…
Dès les premières lignes on sait le terrible drame qui va se nouer dans huis-clos de l’appartement. La tension allant de fait crescendo. Au-delà de la problématique des différences sociales, se pose la question de la connaissance que l’on a de ceux qui nous sont le plus proches. Louise qui arrive adorable et toute proprette chez Myriam, vit dans la solitude la plus totale, le manque d’argent le plus criant, ingrédients fondamentaux de son acte de folie.
De l’inquiétude qui nous étreint lorsqu’on laisse nos enfants à des inconnus, Leïla Slimani, décrivant le pire, a écrit un roman passionnant, qui se lit d’une traite. Et qu’on n’oublie pas de sitôt.
Leïla Slimani, Gallimard