A la fin le silence

tardieu_c_hermance_triay_csite

Le dernier roman de Laurence Tardieu, A la fin le silence, appartient à la veine de l’auto-fiction dont je ne suis, d’habitude, pas une grande fan. Pourtant ce livre m’a vraiment convaincue.
Les attentats de Charlie Hebdo éclatent alors que l’auteur, enceinte, écrivait un texte (superbe et inondé de lumière) sur la perte de sa maison familiale à Nice. Choquée, le souffle haletant, elle évoque ici la dépossession, la perte de sécurité et de joie intérieure que nous avons ressentis ces derniers mois. Laurence Tardieu a su trouver les mots pour dire sa souffrance et celle de tous. Et heureusement, la vie reprend toujours le dessus.
A la fin le silence, Laurence Tardieu, Seuil

1540-1

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s