La jeune épouse

la-jeune-epouse_baricco.jpgItalie du Nord, début des années 20. Une jeune fille de 18 ans débarque dans la maison d’une grande famille. Elle doit épouser le Fils. Seul problème, le Fils vit à Londres et on ne sait quand ni s’il reviendra. Commence alors une attente éprouvante parmi des personnages fantasques. La mère, une ancienne prostituée, l’Oncle atteint de narcolepsie qui dort presque 24 heures sur 24, sans oublier le fidèle serviteur, qui fait passer ses messages par des quintes de toux d’intensité différente. Quant à l’héroïne, elle reçoit là une éducation sexuelle assez particulière. On le voit, le dernier roman d’Alessandro Baricco a des allures d’étrange conte de fée.

Les plus littéraires d’entre vous aimeront que ce livre prenne aussi la forme d’une charte romanesque de l’auteur. En effet, tout au long du récit, il y a un jeu avec le narrateur, qui n’est plus omniscient (c’est à dire qu’il connaît tout des pensées de ses personnages). Au contraire, il passe, sans qu’on ne soit prévenu – et l’effet est très surprenant – la parole à l’un ou l’autre des personnages qui exprime ainsi son ressenti. En glissant des réflexions entre les lignes de l’histoire, Alessandro Baricco, nous parle de littérature, de ses ambitions et de ses limites. Et c’est vraiment intéressant. Mais ça perturbe peut-être un peu le plaisir de l’histoire. A vous de voir.

Alessandro Baricco, Gallimard

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s