Otages intimes

Otages intimes On a si souvent vu ces scènes à la télévision. Ces otages, venus du Liban, d’Irak ou d’ailleurs, qui hagards, descendent de la passerelle de l’avion, impatiemment attendus par leurs proches. Le héros de Jeanne Benameur s’appelle Etienne. Photographe, désireux de témoigner de toutes les horreurs des guerres, il a été capturé par un groupe, qui a fait de lui une monnaie d’échange. La peur, désormais tatouée au corps, il revient en France, dans son village natal, là où patiemment l’ont attendu sa mère et son ami d’enfance, Enzo. A leur contact, à celui de la nature réconfortante, il va devoir se reconstruire et apprivoiser sa part d’otage intime… L’écriture se déploie comme une délicate dentelle, l’émotion est là, frontale. J’ai adoré ce roman de Jeanne Benameur et je compte bientôt me plonger dans ses autres livres.
Otages intimes, Jeanne Benameur, Actes Sud