Ma vie de pingouin: tendresse et légèreté

maviedepingouin Comme beaucoup de monde, j’avais lu et beaucoup aimé, il y a quelques années, Le mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti. Confortablement installée à la piscine, pendant ma semaine de vacances, je me suis plongée dans Ma vie de pingouin du même auteur et je ne l’ai pas lâché de la journée. Le pitch: un groupe de Suédois part en croisière en Antarctique. Parmi eux, Thomas, trentenaire séparé de ses enfants, qui veut en finir avec la vie. C’est compter sans l’optimisme à toute épreuve de Wilma, qui cache sa maladie sous ses sourires. Et puis il y a la merveilleuse Alba, très jeune septuagénaire, qui dans ses carnets compare les éléphants de mer et autres pingouins avec les êtres humains. Tout est là pour nous faire sourire, pleurer ou les deux à la fois. Mais sous cette apparente facilité, sous la légèreté, on trouve une vraie subtilité et c’est ce qui fait tout le charme et l’intérêt de ce roman.
Ma vie de pingouin, Katarina Mazetti, Editions Gaïa

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s