Mazal Tov!

Chani Kaufman Londres, 2008. Chani Kaufman, a 18 ans. Juive orthodoxe, elle est sur le point de se marier avec Baruch, un jeune homme qui l’a choisie contre l’avis de ses parents. C’est que même si Chani est jolie, intelligente, vive et très pieuse, elle est pauvre, ou du moins son père, rabbin d’une minuscule synagogue, n’a pas un sou. En parallèle à l’histoire du jeune couple, le roman nous invite à découvrir le parcours de l’épouse du rabbin qui initie Chani aux lois du mariages, et ça, c’est nettement moins banal…
Ce qui est intéressant dans ce roman c’est l’invitation qu’il nous adresse à pénétrer un monde fermé. Et il n’hésite pas à en dessiner certains travers. L’épuisement des femmes notamment qui croulent sous les tâches ménagères et l’éducation de leurs très nombreux enfants – la mère de Chani en a 8! L’ignorance totale des jeunes gens en matière de sexualité qui fait de leur nuit de noces une véritable catastrophe. Il dénonce avec humour –ah la scène magistrale des deux familles qui se rencontrent avant le mariage! – l’argent qui trace une frontière chez les Juifs orthodoxes comme dans l’ensemble de la population. Quant au jeune couple, il est très attachant, ruant –doucement – dans les brancards des multiples codes auxquels il est soumis. Par contre, rien à signaler du côté du style. C’est simple et propre mais on est assez loin de la grande littérature.
Comment marier Chani Kaufman, Eve Harris, Plon

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

2 réflexions sur « Mazal Tov! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s