Quand Héloïse parle joliment de Jean

751971-heloise-d-ormesson-et-jean-d-ormesson-637x0-2

Etre éditrice, c’est évidemment psychanalytique. A travers les auteurs que je publie, que j’entoure d’affection et d’attention, c’est mon père que j’aime, j’en suis parfaitement consciente.

Héloïse d’Ormesson dans le numéro d’Elle France de cette semaine

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s