La vie rêvée d’Ernesto G

Vous avez aimé Le Cercle des incorrigibles optimistes? La vie rêvée d’Ernesto G vous plaira tout autant. D’ailleurs on retrouve même des personnages du premier dans le second roman. Joseph K, son héros, traverse le 20e siècle en aimant la vie et en la subissant tout autant. L’itinéraire de ce héros malgré lui, le conduit de Prague où il naît, à Paris et sa bohème où il poursuit ses études de médecine puis à Alger dans les années 30 où il accepte un poste de biologiste à l’Institut Pasteur. Il y rencontre Maurice qui lui ouvre les portes de la ville blanche et deux femmes, féministes libérées qui compteront dans sa vie. Quand vient la guerre, Joseph qui est juif doit se cacher dans le djebel. Après quatre interminables années, sans nouvelles de son père, il retourne à Prague et s’enferme sans le savoir derrière le rideau de fer… Tout cela suffirait déjà à faire un très bon roman, et pourtant l’essentiel reste à venir. Sa rencontre avec le mystérieux Ernesto G, qu’il doit soigner, va bouleverser sa vie et celle de ses proches.
La vie rêvée d’Ernesto G, Jean-Michel Guenassia, Albin Michel

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s