Pour seul cortège

Alexandre le Grand s’écroule lors d’un dernier banquet à Babylone. On ne sait pas si c’est à cause du vin qu’il a bu ou des excès d’une vie. Cela signe en tout cas le début de ses derniers instants. Et déjà à ce moment, alors qu’il n’est même pas encore mort,  il y a tous ceux qui pensent à l’après. C’est un roman à plusieurs voix, il y a celle d’Alexandre et également celle d’une jeune femme de sang royal appelée au chevet de l’homme qui a vaincu son père… Amour et fidélité, devoir et ambition, tout se mêle.
Le texte est très musical. Ses mots sont comme des notes délicates, juxtaposées. C’est beau, c’est grand. L’écriture de Laurent Gaudé est faite de pure poésie. Voilà ce que j’appelle un vrai livre, on commence sa lecture  et on est emporté!
Pascal Laurent
N’hésitez pas à vous rendre à la librairie Filigranes à Bruxelles et à demander l’aide de Pascal et de ses collègues. Ils vous conseilleront leurs derniers coups de cœur.

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s