Coup de gueule

Comment est-il possible que l’excellente maison d’édition Actes Sud – qui accueille entre autres Paul Auster, Laurent Gaudé, Nancy Huston, sans oublier Stieg Larson et son cultissime Millenium – ait pu publier un livre aussi mal traduit, aussi peu corrigé? Le texte de La Princesse des glaces est si mal torché que ça en gêne la lecture. Comment-est-il possible qu’un polar aussi mou ait pu rencontrer un tel succès? Les voies qui mènent à la réussite sont vraiment complexes! En tout cas la preuve est faite ici qu’il ne suffit pas d’être suédois comme le Stieg Larson susmentionné pour écrire de bons livres. Après un tel préambule, vous voulez un résumé de l’intrigue? Voici. Dans une paisible petite ville de pêcheurs, Erick découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance perdue de vue depuis longtemps. L’enquête qu’elle va mener avec son amoureux policier révèlera de très sombres secrets… Je l’ai lu jusqu’au bout parce que j’avais envie de connaître le dénouement de l’histoire, mais franchement, vous pouvez sans problème vous épargner cette peine.
La princesse des glaces, Camilla Lackberg, Actes Sud et Babel

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

1 réflexion sur « Coup de gueule »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s