Deux soeurs

Je suis Judith Glass depuis ses débuts et j’avais adoré son bouleversant premier roman, Jours de juin, qui dépeignait un couple homosexuel aux prises avec le sida. On est loin de ce sujet mais peut-être encore plus près de l’intime dans Louisa et Clem, l’histoire de deux sœurs qu’en apparence tout sépare. L’une est céramiste, passionnée d’art et vit à New-York, l’autre consacre sa vie aux animaux en voie de disparition et pour cela voyage aux quatre coins de la planète. Sur une période de 20 ans, elles prennent la parole l’une après l’autre, évoluant chacune à leur façon et évoquant leurs rapports aux parents et aux hommes, leurs accidents et changements de vie. Les deux femmes qui se retrouvent à chaque tournant, sont décrites avec finesse dans toute leur complexité. Si j’ai eu un peu de mal à vraiment entrer dans le roman, la fin, dramatique, m’a prise par surprise et… prise à la gorge.
Louisa et Clem, Judith Glass, Editions des Deux Terres et J’ai Lu

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s