La chute des géants

Je viens de terminer La chute des géants de Ken Follett et j’ai été… très déçue! J’avais adoré Les Pilliers de la terre et sa suite, et je trouvais très bonne cette idée de faire revivre le 20e siècle à travers plusieurs familles, éparpillées entre l’Europe et les Etats-Unis, et pourtant liées par de multiples liens. Et puis, j’adore les grosses briques dans lesquelles on se plonge pendant des heures, voire des jours. Et pourtant, ici la magie ne prend pas! Le début du 20e siècle, c’est bien sûr la guerre 14-18, mais était-il bien nécessaire d’en raconter tous les préliminaires par le menu et d’interrompre l’action par de multiples développements politiques? J’ai eu l’impression que les personnages et leurs vies n’étaient là que pour rendre plus digeste cette interminable dissertation sur la guerre et finalement n’étaient que des prétextes. La seule qui tire son épingle du jeu, c’est Ethel Williamps, la petite bonne, devenue intendante du château, suffragette, puis députée et qui se bat toute sa vie pour les droits des femmes. Elle seule est faite de chair et de sang, les autres n’apparaissent que comme des silouettes de papier. Bref, n’est pas Tolstoï qui veut!

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

4 réflexions sur « La chute des géants »

  1. D'accord avec vous Anne. J'adore Ken Follett! Mais la Chute des géants est le roman qui m'a le moins captivée! J'aime lire des briques mais là, je n'arrive pas à finir. Est-ce que je vais m'aventurer dans l'hiver du monde?
    Rachel

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s