Un amour exclusif

Vera et Istvan choisissent de se suicider l’un près de l’autre pour ne jamais être séparés. Johanna, leur petite-fille, a 20 ans à l’époque. Marquée par ce geste, elle tente de comprendre. Pourquoi ces deux Juifs hongrois qui ont survécu au nazisme,  ont fui le communisme pour se réfugier au Danemark, ont-ils commis l’irréparable? Le récit alterne la dernière journée du couple et les témoignages recueillis par la jeune femme, auprès de leurs amis. Par bribes minuscules, se dessine l’image d’un couple amoureux, d’une femme extrêmement belle dont l’apparente confiance en elle cache une totale incapacité à vivre seule, sans son homme. Le récit est doux, tendre, mais sans émotion véritable, ce qui lui confère une certaine froideur. Il vaut surtout pour l’itinéraire du couple dans ce 20e siècle  tourmenté qui a provoqué maintes  et maintes déchirures.
Un amour exclusif, Johanna Adorjan, 10/18

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s