La deuxième personne

Pour y avoir vécu un an et passé de très nombreuses vacances, je connais bien la réalité israélienne… du côté juif. Ce qui m’a profondément touchée dans ce ivre de Sayed Kashua, c’est qu’il m’a fait appréhender le côté des Arabes israéliens que je ne connaissais pas du tout. Ecartelés entre leur loayté à l’Etat israélien et leur identité de Palestiniens. Désireux, comme les deux héros de La deuxième personne de s’élever socialement.  Une des scènes qui m’a le plus touchée est celle où l’on voit le personnage de l’avocat s’acheter des livres, en lire, tout en sachant qu’il n’aura jamais le même background qu’un avocat juif, qui lui se nourrit de culture occidentale depuis qu’il est petit. Ou encore celle ou un étudiant juif se moque d’un étudiant arabe parce qu’il ne connaît pas les Rolling Stones. Là, la patte de Sayed Kashua est telle que je me suis sentie humiliée avec l’étudiant arabe.
Et l’histoire? C’est celle de deux personnages reliés par ‘une femme, Leila. L’un est un avocat qui a si bien réussi qu’il vit à Jérusalem Ouest. La découverte dans un livre d’occasion d’un billet d’amour adressé  à sa femme par un mystérieux Yonathan le rend complètement fou. L’autre est un travailleur social, qui la nuit sert de garde-malade à Yonathan, transformé en légume…
Ce très beau roman, explorant l’épineuse question de l’identité est écrit de main de maître, bien structuré, et assez mystérieux pour qu’on ait envie de découvrir le fin mot de l’histoire.
La deuxième personne, Sayed Kashua, Editions de l’Olivier

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s