En un monde parfait

Ça commence comme un conte de fée.  Jiselle, hôtesse de l’air, épouse le très beau commandant de bord Mark Dorn. Celui-ci est veuf et a trois enfants dont elle décide de s’occuper à plein temps. Mais très vite, la situation dérape, Mark est absent la plupart du temps, et  ses deux filles aînées sont infectes avec Jiselle, qui les supporte pourtant avec stoïcisme. Et comme si ce n’était pas assez, une étrange maladie frappe les Etats-Unis. La grippe de Phoenix tue, et très vite le pays est mis en quarantaine par les autres nations: plus question d’en sortir, ni d’y entrer. Peu à peu une ambiance de fin du monde prend le pas sur l’apparente normalité des choses: les coupures de courant sont de plus en plus longues, l’essence manque, les supermarchés sont dévalisés puis fermés…
Eh bien, moi qui pensais choisir un petit livre tranquille pour le week-end, je me suis retrouvée avec une histoire onirique, angoissante à souhait, où les personnages se révèlent peu à peu sous leur vrai jour. Et ce n’était pas pour me déplaire! On peut toujours compter sur Laura Kasischke pour mettre un grain de sable dans les mécaniques bien huilées des petites vies ordinaires.

Auteur : Anne Rozenberg

Anne Rozenberg, journaliste et blogueuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s